?php the_title(); ?>

Flesh

Avec la création de FLESH, la Cie Still Life poursuit son exploration du format court. À partir de quatre récits brefs pour quatre acteur·rice·s, Sophie Linsmaux et Aurelio Mergola cartographient la chair humaine, sous toutes ces coutures : comment nous enracinons-nous au travers de la chair ? À quel point nos chairs expriment-elles notre vécu, mais aussi le manque de l’autre ?

Le corps de l’homme n’est pas seulement cette enveloppe architectonique faite de matériaux organiques. Il est sa racine identitaire. Sa chair incarne son être-au-monde, son ancrage vivant. Pourtant, aux yeux de notre société contemporaine, cet ancrage du corps tend à disparaître. Le corps deviendrait une sorte d’autre avec lequel il faut sans cesse négocier. À travers sa chair, le corps humain offre une lecture de notre vécu. C’est par elle que nous existons les un·e·s par rapport aux autres. Cette chair « parle » parfois bien avant nos mots et nos intellects.

Chairs meurtries, à vif, violentées, transformées, extraordinaires, hors-normes, captivantes, renaissantes, en manque, isolées, attendrissantes… Dans FLESH, les personnages sont marqués au travers de leurs chairs. Celles-ci s’expriment pour dire la pulsion de vie qui les anime. Chacun des personnages avance, non sans risques, dans des interactions sociales, familiales, intimes, personnelles plus ou moins solides, avec des relations à soi et aux autres plus ou moins grandes.

FLESH veut tendre ce maillage des chairs et l’exposer aux spectateurs. Le corps, figure centrale de notre théâtre, rappelle avec force la précarité infinie de l’existence. La chair à nue s’invite, fragile et imparfaite, nous révélant sans cesse le temps qui passe et le mourir de l’être. Notre théâtre permet d’entamer les corps, de les malmener, d’en faire jaillir le sang, de les conduire vers la mort et d’en revenir. Nous pouvons écorcher ces corps contre le monde pour faire ressurgir le besoin d’existence. Notre théâtre se veut une transgression insupportable pour nos sociétés occidentales ; vie, mort, souffrance, poésie, humour s’entrechoquent au fil de nos histoires. Il nous faut, toujours devant témoins, crever l’opacité de sa peau qui sépare le monde.

Par l’expérience collective que permet le théâtre, en utilisant la chair comme socle de notre vocabulaire théâtral et comme lieu d’expérimentation de l’être humain – tant du côté des spectateur·rice·s que des acteur·rice·s –, nous dépeignons un monde grinçant et décalé où tout va formidablement mal. FLESH, spectacle visuel et non-verbal, oscille entre réalisme, tragi-comédie et fantasmagorie.

Au travers de FLESH, c’est la pulsion de vie que nous voulons faire éclater sous le regard des spectateurs. La vie est un risque inconsidéré pris par nous, les vivants. Notre théâtre visuel et sans mots prend le risque de s’emparer de ces solitudes pour révéler le besoin du collectif, la nécessité du lien entre les individus. Sans cesse, dans notre théâtre et davantage dans FLESH, il nous importe de marteler ce besoin de relation, de lien avec autrui, avec l’espèce humaine, retrouver cette relation de confiance envers nous-même et envers l’autre ; nous sommes tous des risques les uns pour les autres .

  • Conception et mise en scène : Sophie Linsmaux et Aurelio Mergola
  • Scénaristes : Sophie Linsmaux, Aurelio Mergola et Thomas van Zuylen
  • Interprétation : Muriel Legrand, Sophie Linsmaux, Aurelio Mergola (en cours)
  • Mise en espace et en mouvement : Sophie Leso
  • Scénographie : Aurélie Deloche
  • Accessoires : Noémie Vanheste
  • Costumière : Camille Collin
  • Création lumières : Guillaume Toussaint-Fromentin
  • Direction technique : Nicolas Olivier
  • Création sonore : Éric Ronsse
  • Effets spéciaux : Joachim Jannin
  • Assistante générale : Sophie Jallet
  • Développement et diffusion : Bloom Project
  • Production : Compagnie STILL LIFE
  • Coproduction : Théâtre Les Tanneurs, Centre culturel de Huy
  • Production déléguée : Théâtre Les Tanneurs
  • Avec le soutien du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles - service du théâtre et du Kinneksbond/Centre culturel de Mamer (LU) (en cours)
  • Avec la participation du Centre des Arts scéniques
  • Avec l'aide du Festival de Liège et du 140
  • La compagnie Still Life est artiste associée au Théâtre Les Tanneurs.